Mon mec a piqué mon top

Je regardais tranquillement les défilés de la Fashion Week masculine (histoire de trouver quelques jolis WTF-ashion) et je dois avouer, j’ai presque été jalouse. Non pas jalouse des looks improbables (qui eux sont toujours au rdv quand il s’agit de la mode chez les hommes), mais jalouse de certaines pièces.

Alors on peut continuer à se moquer du fait que je porte les chemises de mon père ou que je préfère les tee-shirts du rayon homme (tellement plus cools !); mais là, avouons que par exemple chez Burberry, c’est un peu genre « mon mec a piqué mon top en crochet mais je le vis bien ». (au détail près qu’il n’y a pas de « mon mec » existant, mais ça, c’est un autre débat)

Parce que clairement, ce premier look, je le porte où-tu-veux-quand-tu-veux (maille blanche et sac oversize, yes please). Puis, celles qui me suivent sur instagram m’ont vu parler d’amour face aux pantalons ceinturés : seriously Philip Lim, tu me sors la version confort-oversize-blanche ? Mieux que le pantalon COS sur lequel je louchais, croyez moi. Le sweat orange ? La couleur. Juste, la couleur. Comme dirait l’autre, « j’achète ! » (et aussi, il ressemble pas trop à Pharrell le model ?)

men-fashion-week-2016

Puis clairement. Valentino a pondu (oui, Valentino est une poule. Une poulette super sexy même, des fois) les plus jolis bombers de l’année. Jolis ou cools. Ou les deux. En tout cas, on le piquerait bien celui-là oui. Et pour finir…  Ce trench Issey Miyake. Point.men-fashion-week-2015

Habillons-nous chez les mecs et vice versa.
(Comment ça, je suis la seule ? Ils n’arrangent pas la tendance avec de telles pièces aussi)

xx A

Laisser un commentaire